Passer au contenu principal
Ozias Leduc, un artiste entre ciel et terre
Musées numériques Canada

Plan du site | Remerciements et crédits | Vos commentaires | English Version

Lieux du coeur

Détail d'une photographie historique de la maison en été, bordée à l'avant d'une clôture de bois et d'arbres, avec la montagne à l'arrière-plan. On peut y discerner trois chiens observant le photographe.
Lieux du coeur
Lieux du coeur

La maison familiale Leduc à Saint -Hilaire (détail)

Terres, rivières, montagne

Un environnement de création

Le village de Saint-Hilaire et sa montagne sont pour Ozias Leduc une grande source d'inspiration. Son oeuvre reflète le milieu rural de son village et le climat social de l'époque. Dès son enfance, il apprend le nom et l'histoire des lieux : les sentiers de la cédrière ou des fours à chaux, le chemin du Pain du sucre, le Trou des fées, les Portes de fer. Il accorde beaucoup d’importance aux sciences naturelles, comme la géologie et la botanique. C’est pour lui une façon de comprendre et d’apprivoiser la nature. 

 

Leduc grandit au cœur du verger de son père et connaît très jeune le dur travail de pomiculteur. Il hérite éventuellement du verger familial. De ce contact avec la terre découle son amour de la nature et l’authenticité de son art.

Certains éléments sont récurrents dans les paysages de Leduc, notamment l’arbre, qu’il soit dominant ou discret, la plupart du temps groupé ou en forêt. L’arbre est un archétype dont la forme haute est une analogie de l’élan spirituel. C’est aussi le symbole du cosmos, de l’immortalité et une métaphore de l’axe vertical par lesquels sont reliés les trois mondes : le ciel, la terre et l’enfer.

L’eau est également un élément important dans l’imaginaire de l’artiste. Parfois les fonds de ses tableaux sont animés de mouvement sinueux qui représentent l’air qui se matérialise et vibre en harmonie avec l’énergie de la scène.

Traduisant les moments paisibles vécus à la montagne, l'artiste projette dans son oeuvre son interprétation personnelle de la nature. Pour lui, le sommet d'un montagne constitue un lieu de rapprochement avec les divinités.

À travers le paysage, Leduc recherche un idéal de beauté par ses formes, ses couleurs et sa composition. Sa représentation de la nature et des sujets religieux partagent un objectif commun de l’éducation spirituelle par l’art. Puisque la nature représentée par l'artiste est empreinte de spiritualité, La contemplation invite à la méditation. 

Je ne copie jamais la nature sur place. Je connais ses aspects par cœur : les différentes essences d’arbres me sont connues et leur physionomie s’impose à moi dès qu’on me les nomme… mon bras les trace de lui-même. - Ozias Leduc

An artist and his mountain

Les lieux de vie de Leduc sont imprégnés dans sa mémoire et sa sensibilité. Le paysage est pour lui un moyen de donner libre cours à son imagination, en représentant une communion entre l’homme et une nature baignée du divin. Il représente dans son oeuvre sa vision idéale de la nature, par l'harmonie entre formes et couleurs, et le contraste entre lumière et obscurité.

Témoignage

Son respect pour la nature, un témoignage de Simone Leduc-Lamy, nièce d'Ozias Leduc
Téléchargez en format WebM (2,5 Mo)
Téléchargez en format MP4 (1,8 Mo)

Haut de page