Passer au contenu principal
Ozias Leduc, un artiste entre ciel et terre
Musées numériques Canada

Plan du site | Remerciements et crédits | Vos commentaires | English Version

Sur la terre comme au ciel

Vue d'ensemble de l'intérieur de la Cathédrale de Joliette, en direction de l'autel.
Sur la terre comme au ciel
Sur la terre comme au ciel

Cathédrale de Joliette

Cathédrale de Joliette

C’est entre 1887 et 1892 qu’est construite la cathédrale Saint-Charles-Borromée de Joliette par l’entrepreneur Martin Dangeville Dostaler. Cette construction répond aux besoins grandissants de la population qui est à l'époque en pleine expansion et qui permet également de satisfaire le désir des autorités de faire de Joliette le nouveau siège de l’évêché. En 1892, le curé Prosper Beaudry commande à Ozias Leduc un ensemble de tableaux comprenant les quinze mystères du rosaire et les huit scènes de l’Évangile.

Cette importante commande ne sera toutefois pas exclusivement réalisée par Leduc, vue l’envergure du projet qui nécessite la décoration de la voûte du chœur, la voûte de la nef et les transepts. Leduc aurait embauché comme assistants ses frères et son cousin Eugène L. Desautels. Ce dernier deviendra éventuellement son associé.

Bien que certaines oeuvres, telles que La Pêche miraculeuse et  Jésus calmant la Tempête, relèvent de compositions originales, la majorité de celles-ci sont inspirées des maîtres européens de la Renaissance au 19e siècle. La pratique de reproduire ces références à l’aide de photographies et d’estampes est à l'époque une pratique répandue.

Ces tableaux sont plutôt des copies, des arrangements d’après des reproductions photographiques ou gravées d’œuvres d’artistes, la plupart bien connues […] ou des interprétations très libres des dessins et couleurs des maîtres. - Ozias Leduc

Sur le plan technique, la réalisation des toiles de la cathédrale de Joliette amène Leduc à produire des études préparatoires, à l’échelle, qui sont par la suite reportées sur la toile par le processus de mise au carreau.

Les premiers tableaux qu’il réalise sont ceux de la voûte du chœur. Ils sont exécutés sur place en raison des difficultés architecturales des formes de quarts de sphère. Les autres toiles sont réalisées en atelier puis transportées à Joliette.

Haut de page