Exposition en cours

VANDALE DE LÜXE$$ - Zïlon 
26 FÉVRIER AU 12 JUIN

Punk décadent depuis 66 ans, Zïlon nous surprend une fois de plus avec ses inimitables zilonages. Le marqueur gras, la canette libre, le ti-cul de Laval s'est payé le luxe de vandaliser un (autre) musée, pour mettre en scène sa série pandémique intitulée: Vandale de Lüxe$$. Est-ce l'ultime provocation?... jusqu'à la prochaine! Le diadème d'oeuvres issues de son impressionnant corpus traduit la désinvolture réfléchie qui l'habite. En collaboration avec la Galerie Beauchamp, l'exposition aux accents "kitsch" présente plusieurs oeuvres inédites, accompagnées d'objets iconiques, issus de la collection personnelle de l'artiste. Un autre jalon dans la carrière du désormais maître-vandale, Zïlon laisse une marque durable de son passage sur les murs du MBAMSH avec la création d'une oeuvre permanente d'envergure, à laquelle le public est invité à participer! 

En lien avec l'exposition VANDALE DE LÜXE$$ de Zïlon, présentée jusqu'au 12 juin, c'est avec bonheur que nous retrouvons Sylvie Coutu, captivante historienne de l'art, qui saura vous faire découvrir le mouvement de l'art de rue en 4 nouvelles capsules Rendez-vous ''Parlons d'art'' sur le thème. Cette première capsule se veut d'abord une introduction à la mini-série en évoquant les bases et variantes du Street Art. Dans un deuxième temps, elle positionne Zïlon comme le pionnier québécois de ce type artistique. Pour voir ou revoir toutes les capsules, consultez la section ''En virtuel''

Bon visionnement!

''De l'enfance toxique au rayonnement international, de la ruelle au musée, le récit de la vie de Zïlon est porteur d'espoir et de consolation, un peu à la manière d'un biopic hollywoodien. Espoir pour tous ceux qui ont été méprisés et violentés. Consolation pour tous ceux qui ont craint que la banlieue québécoise ne puisse jamais produire un artiste authentiquement iconoclaste. Les visages qui composent la base de son vocabulaire visuel forment l'une des faces les plus authentiques de la Ville de Montréal, dont Zïlon épouse toutes les métamorphoses depuis plus de 40 ans. En plus d'être présent aux inaugurations des Foufounes Électriques et du mythique bar le Business, il a participé au Festival international de jazz de Montréal, a contribué au 375e anniversaire de la Ville et a multiplié les collaborations, que ce soit avec le géant de l'industrie des jeux vidéo Ubisoft, avec là'homme de théâtre Robert Lepage, ou encore avec l'opéra de Montréal. Premier artiste canadien à s'illustrer par le Street Art, Zïlon s'impose.
Il est incontournable. Voici son histoire.''